lundi 18 septembre 2017

L'égo est la prison de notre humanité

Le Soleil se lève, reléguant le passé
A des instants douleurs, pour ne garder que l'aube
Et ce moment présent, du pardon son humble ode
Inspirer, expirer, vivre là, avancer

Expirer ses émois, son égo, ses pensées
Inspirer cette vie, futur en construction
Ne jamais oublier, délaisser ses tensions
Être soi, dans le calme et la sérénité

Une fois recentré, là, sans but ni profit
Je me tourne à nouveau vers les autres, perdus
Je ne suis pas guide, j'utilise ma vue
Ma conscience ouverte pour éclairer la nuit

L'égo est la prison de notre humanité
Elle empêche d'aimer, d'aider, de pardonner
Elle fausse tous les jugements, embrouillés
Crée partout des tensions, là, sans réalité


Imprimer la page