dimanche 15 octobre 2017

Roxane

Mon rêve, éveillé, s'est envolé dans le vent
Des souvenirs voguant, léger, sur la vallée
Des émotions, passions, désirs : un mausolée
Mais je le garde en moi, de mes doigts, écrivant

Ma Roxane n'est plus qu'un éclat, un joyau
Qui brille pour toujours dans ma tête, arrachée
De la réalité, Lune de mon rucher
Où les abeilles font de son miel un noyau

Elle est la splendeur de l'Amour dans l'infini
Elle est la déesse que jamais un baiser
Ne verra se poser sur ses lèvres rosées
Ni mes mains embrasser son corps, cosmogonie

Elle est la vie, l'eau, la terre et le ciel, unis
Elle porte mes vers dans ce grand univers
Magnificence d'un idéal aurifère
Mon cœur ne sera donc jamais seul ni fini

La beauté a un nom : Roxane, n'en déplaise
Aux badauds qui voudraient m'éloigner
De mon onirisme, d'espérance imprégnée
Peu importe ses traits, tant qu'ils portent mes braises


Imprimer la page